Office National de l’Assainissement

Print

L’ONA est un établissement public national à caractère industriel et commercial (EPIC) qui a été créé par décret exécutif N° 01-102 du 21-04-2001.

L’ONA est placé sous la tutelle du ministère des ressources en eau.

Organisation :

L’ONA est doté d’un conseil d’orientation et de surveillance qui délibère sur la stratégie à suivre notamment la politique de mise en œuvre de l’assainissement.

pour une gestion efficiente du service public de l’assainissement , en concertation avec les acteurs locaux , l’ONA est présente dans les 42 wilayas à travers 11 zones correspondant à 40 unités.

L’ONA est présente dans les six autres wilayas ( Alger, Tipaza, Constantine, Annaba, El Taref et Oran ) à travers son actionnariat dans les sociétés par actions de gestion de l’eau et de l’assainissement.

L’ONA contient aussi 03 directions d’assainissement :

  1. direction d’assainissement et de drainage d’El Oued.
  2. direction d’assainissement et de drainage de Haoudh Ouargla.
  3. direction d’assainissement d’Oued Righ.

Unité de mascara :

L’unité de mascara est l’une de ces unités, et qui gère treize (13) stations d’épuration, sept (07) stations de relevage, et cinq (05) centres d’assainissement distribués dans les communes suivantes : MASCARA, GHRISS, SIG, MOHAMMADIA et tighennif  et chacun de ces centres gère plusieurs communes dont le nombre total des réseaux d’assainissement  gérés atteint 20 réseaux dans les communes suivantes : MASCARA, KEURT, MAMOUNIA, FROHA, TIZI, KHALOUIA, AIN FARES, AIN FEKANE, BOUHANIFIA ,GHRISS, OUED TARIA, MATEMOUR, SIDI KADA, SIG, OGGAZ, HACINE, GUITNA, BOUHENNI, MOHAMMADIA, SEDJERARA, GHOMRI , TIGNENNIF.

Missions :

L’office est chargé de l’exploitation et de la maintenance des ouvrages et infrastructures d’assainissement, assurant notamment les missions :

  1. la protection et la sauvegarde des ressources et de l’environnement hydrique.
  2. la lutte contre les sources de pollution hydrique.
  3. la préservation de la santé publique.

L’ONA assure également pour le compte de l’état, la maitrise d’ouvrage et d’œuvre déléguée concernant les projets d’études de réalisation, de réhabilitation, de diagnostics, de stations d’épuration, de réseaux d’assainissement et de collecte d’eau pluviale ainsi que des stations de relevage.

Activités :

Exploitation et maintenance :

Stations d’épuration

l’ONA exploite 13 stations d’épuration (step) dont une step utilisant le procédé « des boues activées » et 03 step utilisant le procédé du « lagunage aéré » et 09 step utilisant le procédé du « lagunage naturel » d’une capacité globale de 314 021 Equivalent habitants (Eqh) soit un débit nominal journalier de 39 714 mètres cube par jour (m3/j).

STATIONS D’EPURATION DES EAUX USEES :

Malgré l’absence  de débitmètres au niveau de toutes les stations d’épuration que  gère l’ONA de MASCARA, malgré ça nos services effectuent l’estimation des volumes Des eaux usées épurées, et nous avons enregistré l’année 2013 l’épuration de plus de 05 millions et trois cents mille mètre cube (5 339 394). 

La quantité de boues produites l’année 2013 au niveau des stations de MASCARA et OUED TARIA est de 1420 m3.

Le contrôle de qualité des eaux se fait au niveau des laboratoires locaux qui sont équipés par des effectifs compétents et des appareils de mesure modernes et efficaces. L’ONA contient deux laboratoires, l’un à MASCARA et l’autre à GHRISS.

Des échantillons sont pris deux fois par mois au niveau de toutes les stations d’épuration afin de suivre et contrôler la qualité des eaux entrantes et sortantes.

Et dans ce cadre nous avons enregistré la présence des effluents anormalement chargés et qui sont des rejets non domestiques, tels que :

  1. Les hydrocarbures au niveau de toutes les stations.
  2. Les rejets des conserveries d’olives à OGGAZ.
  3. Les rejets de laitière de TIZI.

RESEAUX D’ASSAINISSEMENT :

  1. Centre de MASCARA : 1497 réclamations/1516 interventions/21120 regards curés/817.65 m3 de déchets évacués.
  2. Centre de GHRISS : 629 réclamations/819 interventions/7682 regards curés/346.30 m3 de déchets évacués.
  3. Centre de SIG : 580 réclamations/1062 interventions/6044 regards curés/199.16 m3 de déchets évacués.
  4. Centre de MOHAMMADIA : depuis le transfert le mois d’octobre 2013 , 196 réclamations/298 interventions/1300 regards curés/67.60 m3 de déchets évacués.

MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL (ISO 14001):

Cette démarche volontaire a été couronnée par une certification selon le référentiel cité ci-dessus, de la station de GRISS et la station d’OUED TARIA.  

LES CONTRAINTES ET LE BESOINS :

  1. Financement.
  2. réhabilitation du déversoir d’orage en amont de la station de MASCARA.
  3. remplacement des pompes endommagées au niveau de la station de bouhanifia.
  4. dotation des stations d’épuration en groupes électrogène.
  5. raccordement des stations avec le réseau de l’eau potable.
  6. réhabilitation des aérateurs de la station de hacine.
  7. curage des drains de TIZI, MOHAMMADIA et SEHAOUIRIA.