Commune d'Ain Fares

Article Index

Ain-Fares a été créée en 1888 , elle est située à 15 Km au Nord – Est du chef lieu de la wilaya.

Elle s’étend sur une superficie de 51 km2  et compte une population de 12 873 habitants(en 31/12/2013). La Densité de la population est de 252 habitants par km2.

L'origine du nom d'Ain-Fares , est un mot arabe signifiant " la source d'eau du cavalier ".

De part sa situation géographique , l'agglomération d'Ain-Fares se trouve sur l'axe routier Mascara – Alger traversée par la route nationale n° 7.

Lors du découpage administratif de 1991 la commune Ain-Fares est devenue chef lieu de Daira , elle englobe deux agglomérations secondaires village Norreddine et Ababssa et vingt six (26) douars Ouled Boualem , Gheraibia,Ouled Boukhaloua , Hebailia , Sedriouène ,

Ouled Sidi Ahmed Ben Youcef , Kefaifia , Ouled Sidi Ahcène , Arraissia , Ouled Mebarek , Ouled Mokhtar , Ouled Sellam Ouled Athmane Nehahla, Draraa , …

Situation géographique :

La commune d’ Ain-Fares est située dans la partie ouest de la région du tell,la zone septentrionale géographique de l'Algérie .

Elle se trouve à 2°1 longitude ouest et 35°27 latitude moyenne , avec une altitude se situant entre 700 à 900 mètres .

Elle est limitée :

  • Au nord par la commune de Feraguig et Sedjrara.
  • Au nord-Est par la commune d'El-Bordj .
  • Au sud par les communes de Khalouia et Maoussa.
  • Au l'ouest par les communes de Mascara et Mamounia.

La commune s'étend sur le versant Sud d'un contrefort de la chaîne Atlas Beni-chougrane et sur la partie nord de la plaine de Ghriss c'est-à-dire sur une partie située au alentour des versant sud des monts de Beni-chougrane.

Elle est liée au reste de la région , voir au reste du pays par la route nationale:

  • RN° 7 (reliant Alger – Bel Abbes  en passant par Ain-Fares et Mascara )
  • Le chemin de wilaya n°43 (reliant Mohamadia à Tighennif en passant par  Ain-Fares).

La commune comprend deux  (02) agglomérations secondaires hormis le chef lieu:

  1. village Norreddine située à 5 Km à l'ouest.
  2. Ain-Sellaf dit Bouhadi située à 4 Km au nord – Est.       

Le relief :

La commune d'Ain-Fares est divisée en deux (02) zones distinctes du fait de l'heterogeneité du relief.

  1.  les monts de Beni-chougrane.
  2. Une partie de la plaine de Ghriss ( pieds du versant sud des  monts de Beni-chougrane.)

Les  monts de Beni-chougrane :

Ces monts forment un croissant dans la partie Nord , ce massif correspond à la zone agricole des coteaux  d'Ain-Fares.

Les sols sont caractérisés par une faible proportion d'argile, de calcaire et de l'humus qui leur enlève leur cohésion, entraînant le fait qu'ils sont soumis à une érosion intense.

Sur les crêtes, les sols silico-calcaires manquent de profondeur mais les bas fonds , constitués de sable plus de la terre silico-argileuse rouge sont rapidement épuisés et vidés de leurs éléments fertilisants par lessivage.

La plaine de Ghriss : ( aux pieds du versant sud des monts de Beni-chougrane)

elle est caractérisée par des sols fertiles , rouges , riches en azote et en potasse mais pauvre en acide phosphorique et en chaux.

Ces dernières qualités permettent l'adaptation de ces sols à la polyculture (élevage, céréales, cultures maraîchères). Elle est situé au niveau du douar Gheraibia , ouled Mokhtar , ouled Mebarek et Araissia. 

Climatologie:

Le climat d'Ain-Fares est de type méditerranéen avec une tendance à la semi aridité. Il est caractérisé par des étés secs et des hivers froids, on note cependant de brusques changements de temps et des chutes de pluies surtout à la fin du printemps et au début de l'automne.

On note l'insuffisance du sirocco, vent soufflant du sud, engendrant des effets néfastes sur l'agriculture.

Des brouillards très épais s'annoncent à la fin du printemps l'insuffisance des vents d'ouest apportent à la région une humidité très bénéfique à l'agriculture avec des chutes de pluies variant entre 500 et 600 mm par an.

Les gelées sont fréquentes en hiver et s'échelonnent parfois sur plusieurs mois puisqu'on retrouve des gelés tardives en mars.

l'hydrologie :

La commune d'Ain-Fares compte quelques oueds dont la majeure partie du temps sont à secs et l'eau ne ruisselle qu'après des fortes pluies en hiver ou après des pluies torrentielles.

Donc , le problème d'eau se pose avec acuité et les différentes cultures sont menées en sec. Les superficies irriguées sont insignifiantes relativement à la superficie que couvre la commune d'Ain-Fares , ce qui fait la prédominance des cultures rustiques du vignoble et des grandes cultures.

Gaz de ville : le chef lieu est alimenté en gaz de ville depuis les années 90 et dernièrement.

L'agglomération secondaire village Norreddine vient de bénéficier d'un projet dont les travaux sont complètement achevés et deux cents foyers seront alimentés en ce produit précieux surtout pour cette zone exposée aux vents ou il fait très froid en hiver.

by GNEP