Direction des fôrets

Article Index

Selon le Décret exécutif n° 95-333 du 25 octobre 1995 portant sur la création de la conservation des forêts de wilaya et fixant son organisation et son fonctionnement, la conservation des forêts de la wilaya de Mascara a était crée.

PRESENTATION   DE LA CONSERVATION DES FORETS

Administrative

La conservation des forêts de Mascara est subdivisée en 04 services, 04 circonscriptions, 12 districts et 30 triages.

Services :

  1. Service de l’administration et moyen
  2. Service de la gestion du patrimoine ,des etudes  et des programme.
  3. Service de l’extention du patrimoine et la protection des terres
  4. Service de la protection de la faune et de la flore Circonscriptions des forêts et districts

Circonscription des forêts de Tighennif

  1. District de Hachem
  2. District de Nesmoth
  3. District de Zelamta
  4. District de Aouf
  5. District de Ghriss

Circonscription des forêts de Sig

  1. District de Sig
  2. District de Oggaz

Circonscription des forêts de Mohammadia

  1. District de Mohammadia

Circonscription des forêts de Bouhanifia

  1. District de Ain Fekan
  2. District de Oued Taria
  3. District de  Bouhanifia
  4. District de Mascara

Moyens humains :

  1. Elle dispose d’un effectif global de 209 .
  2. Conservateur général :   02
  3. Conservateur principal  :   10
  4. Conservateur divisionnaires et subdivisionnaire :   15
  5. Inspecteur  :   18
  6. Inspecteur de brigade et agents des forêts   : 111
  7. Corps administratif   :    53

Moyens matériels:

La conservation des Forêts de Mascara dispose d’un parc automobile global de 20  véhicules repartis comme suit :

  1. Véhicule tout terrain : 07
  2. Véhicule de liaison : 07
  3. Camion de lutte contre les incendies : 01
  4. Camion à benne : 02
  5. Tracteur pneumatique : 03

La superficie forestière de la wilaya de Mascara est de 90 223 Ha  soit un taux de boisement de 17.57  % dont 80 % de résineux et de feuillis . La conservation des forêts gère ce patrimoine répartis à travers (04) quatre circonscriptions . Les principales formations forestières se trouvent localisées dans les Monts de Beni Chougrane et les Monts des Aoufs .  

Le patrimoine forestier de la wilaya de Mascara se résume en ce tableau:

      Superficie Totale (HA)   90 223
     Dont forêts    37 470
      Maquis          52 571
      Vides labourables     182

Ces principales ressources en (HA) sont:

Pin d'Alep      31 308
 Cèdre    9
 Chêne liège  200
 Eucalyptus   1 100
 Chêne vert   496
 Thuya 8 938

Les principales essences forestières caractéristiques de la wilaya de Mascara sont :

  1. Chêne vert :

Cette formation à été considérablement réduite dans le temps par suite de l’extension des activités agricoles et des incendies.

Les reliques de cette formation se trouvent sur les versants les plus abrupts et les crêtes : Guetarnia (Béni Chougrane) et Nesmoth (monts de Saida). Le Pin d’Alep peut également se retrouver sur des massifs où domine le Pin d’ Alep.

     2.  Chêne liège :

Il est encore très peu représenté, peut être 500 ha tout au plus, localisé dans les zones les plus pluvieuses et à sols Profonds, nesmoth dans les monts de Saida.

     3.  Pin d’Alep :

C’est l’essence la plus répandue dans la wilaya et les peuplements les plus étendus se trouvent dans les forêts de Guetarnia et de Stamboul et sur les contreforts des monts de Saida. Les peuplements très récents se trouvent éparpillés dans de nombreuses zones tel que signalé plus haut. L’abondance relative du Pin d’Alep dans la wilaya est lié au mécanisme de renouvellement propre à l’espèce, et même après les incendies à la condition que les intervalles entre incendies ne soient pas trop rapprochés.

    4.  Olivier – Lentisque :

Représentant une grande plasticité vis-à-vis des précipitations et la nature des sols, cette série de végétation est la plus répandue dans la wilaya.

   5.  Thuya ou facies à thuya :

Comptant pour environ 9000 ha, cette association doit encore son existence grâce à sa rusticité. Elle se trouve sur les marnes à Sidi KAdda, et à Guetarnia et sur les calcaires à Sidi Kadda. Et elle s’adapte également à une pluviométrie réduite (versant Sud des Béni Chourgane et des monts de Saida).  Les formations les plus importantes se rencontrent sur le haut plateau de Nesmoth. En association avec le Pin d’Alep, on le retrouve à Béni Khemis, Bouziri et à Ouciles.

Répartition par formation :

Du point de vue des essences forestières, les formations de pin d’Alep pures ou en mélange, sont largement dominantes, soit 15% de l’assiette forestière.

D’autres essences forestières telles que l’Eucalyptus et le Cèdre, sont présentes et occupent respectivement 1100 ha et 09 ha.

On rencontre également des formations de Pin d’Alep en mélange à d’autres essences (Chêne liège, peuplier et Eucalyptus).

Les maquis arborés de Pin d’ Alep occupent une surface représentant environ 30% de la surface forestière totale de la wilaya.

Les maquis non arborés occupent plus de la moitié du couvert végétal de la wilaya. Les principales espèces du maquis sont par ordre d’importance, le thuyas, le lentisque, le chêne vert et le chêne kermès.

Le domaine forestier évolue dans des conditions d’équilibre instable et n’a pu se maintenir que grâce à la plasticité et à l’extrême résistance des 3principales essences forestières : le Pin d’Alep, le thuya et le chêne vert. Mais cela n’empêche pas l’évolution de plus en plus d’espaces forestiers en matorrals avec la disparition progressive des essences principales dans les associations. Par ailleurs, les forêts sont de moins en moins denses produisant des clairières dénudées vite exploitées par les riverains en parcours de montagne et exposées au processus d’érosion.

Missions assignées à la conservation des forêts:

Il est assigné à la conservation des forêts les missions suivantes :

  1. Gestion et extension du patrimoine forestier par des reboisements;
  2. Protection et restauration des terres soumises à l’érosion ; aménagement des bassins versants
  3. lutte et protection des patrimoines forestiers contre les incendies et les maladies et parasites
  4. Accompagnement de la population rurale par des projets de proximité de développement rural intégré (PPDRI) qui s’articule sur les axes de  développement suivants :       

Conservation des écosystèmes naturels :

Réserve de chasse ayant pour missions de :

  1. Multiplication de gibier.     - Repeuplement (lâcher).      - La recherche scientifique. 
  2. La Marais de la Macta ( Voir Illustration photographiques annexée )
  3. Abrite une grande diversité biologique et faunistique.
  4. Zone rare en Afrique du nord en raison de la diversité des milieux. 

Please publish modules in offcanvas position.

Free Joomla! template by Age Themes